Zone cycliste pour entraînement en sécurité

Québec, 25 octobre 2017 – L’un des problèmes rencontrés par les cyclistes de haut niveau est le manque d’endroits pour pratiquer leur sport adéquatement. Il est impensable de rouler à 40 km/h sur une piste cyclable familiale, le réseau de voies cyclables est insuffisant et mal adapté, et les artères principales sont souvent dangereuses pour les cyclistes. Une solution simple et gratuite existe.

Québec21 propose l’instauration de zones temporaires contrôlées, afin de favoriser la pratique du vélo de haut niveau. Dans un premier temps, il est proposé de réserver l’usage d’une des côtes du sud de la ville de Québec (côté Ross, Gignac ou Sillery), avec l’accord des citoyens environnants, pour la pratique du vélo sur une plage horaire limitée. Par exemple, le samedi matin de 7h à 10h du mois de mai à octobre, les cyclistes pourraient s’exercer dans l’une de ces côtes sans risque pour leur sécurité. La présence de policiers ou d’agents de sécurité pour boucler la zone serait nécessaire, mais très utile à la pratique du sport à Québec.

Des démarches seraient aussi entreprises afin de désigner un endroit à profil plus plat qui pourrait faire office de boucle pour le travail d’endurance.

La demande pour cette mesure est importante à Québec. Par exemple, le Rouge et Or triathlon compte 130 membres, le club Bionick triathlon 150 membres et le club Louis Garneau 178 membres. Il est raisonnable de croire que ce service remplira un besoin immédiatement, mais il sera adapté en fonction de la réaction populaire.

Bien qu’orientées vers les cyclistes ou triathlètes de haut niveau, ces propositions sont destinées à tous les citoyens intéressés par la pratique du sport. Québec21 souhaite investir dans les gens plutôt que dans le béton et c’est précisément ce que ce genre de mesure permettra de faire rapidement, simplement et à très peu de frais. Ce procédé existe déjà sous diverses formes à travers le monde, mais ce serait une première pour la ville de Québec.