Sécurité dans les zones résidentielles

Pour une sécurité routière adaptée

Un enjeu fréquemment entendu lors du travail de terrain est la sécurité routière dans les quartiers résidentiels. Une large proportion des citoyens interrogés souhaite à la fois une meilleure fluidité du transport à travers la ville et une sécurité accrue dans les zones plus à risque. Cette dichotomie invite à la proposition de plusieurs mesures permettant aux citoyens de retrouver le sentiment de sécurité au sein même de leur milieu de vie. En s’inspirant du mémoire du conseiller sortant Paul Shoiry sur la question, Québec21 propose plusieurs axes d’interventions.

Pour les piétons

Circuler à pied n’est pas un problème dans plusieurs secteurs de la ville, mais certains quartiers résidentiels méritent qu’on revoie la place laissée aux piétons. Sachant que 73% des collisions avec blessés se produisent dans la zone limitée à 60km/h ou moins, quelque chose doit être fait en ce sens.

Québec21 propose une harmonisation des pratiques de signalisations en installant notamment des panneaux de signalisation flexibles adaptables à la situation. Les zones scolaires sont prioritaires, mais d’autres circonstances appellent à une mixité réfléchie de la signalisation. De plus, la priorité aux piétons sur les feux verts devra faire l’objet d’une campagne de sensibilisation du Service de police de la ville de Québec (SPVQ).

Pour les vélos

Un réseau cyclable adapté aux circonstances est envisagé afin de permettre la cohabitation urbaine. Actuellement, les balises délimitant les zones cyclables sont souvent absentes et exposent les cyclistes aux dangers de la route sans raison. La création d’une zone réservée aux vélos aux intersections (SAS) permettra de concentrer ceux-ci dans les intersections plus à risque en les dégageant des émanations d’échappement automobile. Il est aussi proposé de participer au projet test de la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ) en désignant les cyclistes comme des usagers vulnérables.

Pour les voitures

Toujours dans les zones résidentielles et non transitoires, il est proposé de revoir la hiérarchie des limitations de vitesse afin de cadrer avec la nature des routes empruntées. Le concept est simple, les rues résidentielles doivent être réservées à la circulation de destination finale alors que la circulation de transit doit-elle être rapide et efficace.

Québec21 propose donc de protéger les zones résidentielles en limitant la circulation de transit à travers plusieurs mesures simples et ciblées. Les limites de vitesse, la priorité aux piétons et l’introduction du concept de rue partagée sont toutes des mesures qui pourront faire la différence dans le quotidien des citoyens de la ville.

Aménagement, signalisation et entretien

Rien n’est plus efficace que la signalisation et l’aménagement des rues et avenues afin d’accentuer la sécurité de tous les usagers de la route. La volonté d’atteindre l’objectif de zéro accident est certes ambitieux, mais Québec21 ne recule pas devant les défis.

Il est notamment proposé d’installer des ralentisseurs (dos d’ânes) dans les rues résidentielles n’ayant aucune autre fonction transitoire. L’ajout de trottoirs suffisamment larges dans les endroits les plus sujets à recevoir des piétons est aussi à considérer, afin d’éviter de les voir marcher directement dans la rue. L’installation de mobiliers forçant le contournement est aussi considérée dans les cas les plus graves.

Plusieurs autres mesures existent et seront étudiées, notamment l’élargissement des accotements lorsque nécessaire ou encore l’adaptation de la largeur des rues aux circonstances locales.

Règle générale, Québec21 maintient que la fluidité du transport est une priorité pour le développement économique de la ville. Cependant, les zones résidentielles n’ont aucun impact sur la fluidité, sauf lorsque les voies principales sont congestionnées. En favorisant un réseau autoroutier performant et moderne couplé à des mesures de protection des zones vulnérables, nous croyons que les citoyens de Québec vivront le meilleur des deux mondes.