Québec 21 ramène le respect à l’Hôtel de Ville

Nos candidats arpentent les rues de la ville depuis des semaines à la recherche des enjeux les plus sensibles aux yeux des citoyens. Au-delà des chiffres et des grands projets, un concept fondamental revient sans cesse: les citoyens n’en peuvent plus de l’arrogance et de l’attitude hostile de l’administration sortante. Il est grand temps de ramener le respect à l’Hôtel de Ville de Québec et c’est là un engagement central de Québec21.

L’arrogance aura coûté cher aux citoyens de la ville. Que ce soit lors des poursuites contre ses propres employés[i], contre des entrepreneurs de la ville[ii] ou simplement des opportunités manquées impossibles à chiffrer par pure crise d’ego, ce sont au final les contribuables qui se retrouvent à payer la note. Il est temps de faire mieux.

Québec21 s’engage à ramener le respect à l’Hôtel de Ville de plusieurs façons.

Dîners de consultation

Une fois élu maire de Québec, Jean-François Gosselin s’engage à tenir un diner-consultation mensuel en alternance avec 6 citoyens, entrepreneurs ou employés de la ville. Ceux-ci seront choisis au hasard parmi tous ceux s’étant inscrits au préalable. Ce dîner sera l’opportunité de tenir le maire Gosselin aux faits de la réalité des citoyens de la ville et éviter la déconnexion avec les enjeux qui importent vraiment. Cette activité serait payée personnellement par Jean-François Gosselin.

Négocier franchement, mais dans le respect

La tension est présente dans pratiquement toutes les négociations menées par l’administration sortante.[iii] Lors du renouvellement des conventions collectives, le maire sortant n’a pas hésité à utiliser les médias pour attaquer ses partenaires de négociation.[iv] Une administration Gosselin négociera tout aussi fermement, dans l’intérêt des citoyens et des employés. Cependant, jamais ces négociations ne feront l’objet d’une guerre ouverte qui ne bénéficie à personne. Québec21 vise les résultats avant la caméra.

Respecter le citoyen avant tout

Apprentis-sorciers, grands talents[v], grands magiciens à petits pieds, etc. La liste des insultes employées par le maire sortant envers ses propres concitoyens ne cesse de s’allonger. Le premier magistrat de la ville de Québec est élu pour servir la population et lui rendre des comptes, un fait qui semble échapper à celui qui y règne depuis 10 ans. Il est surprenant de devoir prendre cet engagement tellement celui-ci semble évident, mais Jean-François Gosselin et les membres de Québec21 n’insulteront jamais la population de Québec, même lorsque celle-ci contestera ses décisions. Qu’importe le caractère naturel de l’élu à la tête de la ville, le respect envers ceux qui l’y ont choisi ne se négocie pas.

[i] Radio-Canada, 2017, Poursuite des pompiers: la Ville de Québec se tourne vers la Cour suprême.

[ii] Journal de Québec, 2015, Le complexe d’affaires près du Centre Vidéotron verra le jour – La Ville a versé un dédommagement de 136,000$ au promoteur.

[iii] Syndicat canadien de la fonction publique, 2012, Les propos déplacés du maire Labeaume.

[iv] Le Soleil, 2012, Labeaume écorche encore le syndicat des pompiers.

[v] Radio-Canada, 2010, Le maire Labeaume s’en prend aux détracteurs du projet.