Favoriser la venue de clubs semi-professionnels et du concept de club omnisport en rendant disponible des infrastructures publiques déjà existantes

Québec, 25 octobre 2017 – Les Capitales de Québec sont un exemple de succès dans le sport semi-professionnel depuis des années. Ayant justement remporté le championnat de la ligue Can-Am, cette équipe est une véritable locomotive pour le baseball amateur dans la région. Ce modèle à succès doit être utilisé pour valoriser la pratique d’autres sports populaires à Québec.

Le basketball et le ultimate frisbee sont deux sports en plein essor chez nous. De 2006 à 2011, la ville pouvait compter sur la présence des Kebs pour atteindre l’objectif de promouvoir le basketball dans la ville, mais leur départ a créé un vide d’attraction marqué. Entretemps, le ultimate frisbee a connu un développement fulgurant et l’appétit pour ce sport s’est décuplé.

Québec21 favorisera la venue de clubs semi-professionnels dès son premier mandat. L’incitation se trouvera dans la mise à disponibilité d’infrastructures publiques existantes, dans la promotion des clubs ou encore en fournissant certaines ressources administratives de la ville dans les premières années. Aucune subvention ne sera accordée, l’aide étant surtout matérielle. La National Basketball League of Canada (NBLC) ainsi que la American Ultimate Disc League (AUDL) sont des cibles raisonnables et intéressantes pour des promoteurs de la région intéressés à amener le sport ici.

En parallèle à ces efforts, Québec21 mettra en place une structure de type omnisport, comme il existe ailleurs dans le monde. Le concept est simple : tous les clubs semi-professionnels de la ville auront une structure amateur, gérée par la ville, qui servira au développement des athlètes de la région. En intégrant verticalement le sport amateur au sport semi-professionnel, nous encouragerons le développement de diverses disciplines à Québec en créant un incitatif à la performance. De plus, les commanditaires auront un meilleur rendement à débourser des sommes pour encourager le sport amateur, profitant de la visibilité multiplateforme.

Ces mesures ne seront pas très coûteuses, nécessitant simplement une réorganisation des structures du sport amateur à Québec. Avec la participation des différents acteurs du milieu, cette nouvelle structure favorisera le développement des jeunes athlètes à long terme afin de faire de Québec la ville la plus active en Amérique du Nord.