Cyclisme utilitaire et sécuritaire à Québec

Québec, 20 octobre 2017 – La vision de Québec21 quant à la mobilité est très claire. Il ne sert personne d’opposer les moyens de transport les uns aux autres, nous devons plutôt les intégrer dans un tout harmonieux. Nos positions sur la circulation automobile et le transport en commun étant très claires, nous nous penchons aujourd’hui sur le cyclisme.

Actuellement, les voies cyclables se terminent souvent dans un cul-de-sac, ou encore à un coin de rue achalandé de la ville. Il est nécessaire de créer un réseau cyclable en quadrilatère qui donnera des voies alternatives aux cyclistes. Tout comme les routes pour les automobilistes, les voies cyclables doivent permettre de se rendre du point A au point B rapidement, sécuritairement, et le avec le tracé le plus efficace possible.

Parlant de sécurité, les voies cyclables sont souvent une représentation de l’esprit et ne sont que délimiter que par de la peinture au sol. Nous proposons d’installer des tuteurs, ou bornes, sur toutes les voies cyclables afin de bien définir la zone sécuritaire. Parlant de peinture, nous proposons de peindre des zones vertes d’environ 2 mètres à l’avant des lignes d’arrêts des coins de rue névralgiques qui serviront de sas sécuritaires, ou zone d’attente, pour les cyclistes. Il serait aussi possible de peinturer la voie cyclable sur une distance suffisante, avant et à travers l’intersection, pour rappeler sa présence aux automobilistes.

Enfin, nous proposons aussi la possibilité d’inclure des feux de circulation dédiés aux cyclistes à certains points névralgiques de la ville. Quelques secondes avant les automobilistes, les vélos pourraient ainsi prendre un peu de vitesse et être moins vulnérables lors de la traverse.

Notre chef Jean-François Gosselin est clair sur la question. « Notre priorité, c’est la mobilité fluide pour tous les citoyens, qu’ils soient en automobile, en autobus ou en vélo. Ces derniers sont plus vulnérables et nous croyons que quelque chose doit être fait pour les protéger, sans heurter la fluidité de la circulation automobile. Si tous les citoyens qui circulent à Québec se rendent plus rapidement à leur destination finale en sécurité, nous serons tous gagnants. »